Copyright 2018 - Custom text here
ukbinaryoptions.netFinpari Promo Code

Fêtes juives du mois de Tishri 5779

10-11 septembre Roch Hachana, Jour de l’An
Littéralement « tête de l’année » - 1er Tishri - cette fête commémore la création de l’homme par Dieu pour être son partenaire, responsable de l’achèvement de la création. Elle ouvre un temps d’examen de sa vie sous tous ses aspects, pendant l’année écoulée, invitant à une conversion. Elle est marquée par la sonnerie du Chofar (corne de bélier).

 - 19 septembre  Yom Kippour, Grand pardon
10 Tishri : c’est le jour le plus saint et le plus solennel du calendrier juif caractérisé par 25 heures de jeûne et de prières et scandé par cinq offices à la synagogue. Ce jour permet à l’homme d’obtenir le pardon de ses péchés contre Dieu, le pardon de ses péchés contre son prochain ayant été demandé auparavant aux frères offensés.

 - du 24 au 30 septembre  Soukkot, Fête des Cabanes
Soukkot (Cabanes) est une des trois fêtes de pèlerinage à Jérusalem. Elle dure une semaine et commémore les quarante années passées au désert par le peuple d’Israël, sous la protection de Dieu (Lv 23,42- 43). La vie partagée dans les cabanes érigées aujourd’hui, en font mémoire. Celles-ci sont couvertes de végétaux disposés de telle sorte que l’on voit le ciel. Signe de la conscience qu’a le peuple de sa précarité et manifestation de sa confiance en Dieu.
La fête de Soukkot a une dimension universelle et préfigure l’ère messianique où l’humanité toute entière se réunira et reconnaîtra la souveraineté d’un seul Dieu (Za 14,6-10 ; 16-19).

Le
loulav agité pendant la fête, symbolise l’unité du peuple juif. Le cédrat au parfum agréable et fruit excellent symbolise le juif qui connaît la Torah et pratique les commandements ; le palmier qui possède des fruits délicieux, mais ne dégage aucun parfum : celui qui pratique les commandements sans connaître la Torah ; le myrte qui est parfumé, mais dépourvu de fruits : celui qui connaît la Tora, mais néglige les commandements, le saule qui n’a ni parfum, ni fruit : celui qui ne connaît rien à la Tora et ne pratique pas les commandements. Tout comme le bouquet ne forme qu’un, la communauté est invitée à s’unir et prendre conscience de la responsabilité qui relie les uns aux autres.

- 2 octobre Simhat Torah, Joyeuse Fête de la Torah
Une journée de joie où, les rouleaux de la Torah sont sortis de l’Arche Sainte, les fidèles les portant à tour de rôle dans leurs bras en dansant et en chantant.

Ce jour-là, on achève la lecture du dernier livre de la Torah, le Deutéronome, et on recommence la lecture du premier livre, la Genèse. 

 Un dossier sur ces fêtes est consultable sur le site Akadem

 

 

Module de Recherche

f t g

Interaccueil - Maison pour Tous des Amonts -

Avenue de Saintonge - 91940 Les Ulis